énergie plus : commentaires

Comme de nombreux Vieux-condéens nous avons pris connaissance des dernières infos de notre ville au travers du journal municipal.

Nous ne retiendrons pour notre part que les expressions des différents groupes qui composent le conseil municipal

pour Vieux-Condé passionnément:

concernant la réforme des retraites

Au travers des propos de nos élus, il ne faudrait rien changer au système actuel. Ca ne nous parait pas responsable comme approche.

En effet, si nous ne réformons pas notre système de retraite par répartition, il ne pourra plus à terme permettre à la majorité des retraités de vivre.

Et prétendre le contraire, c'est de la malhonnêteté intellectuelle.

Il y a des nantis, certes mais pas seulement là où l'on pense. Celui qui fait embaucher ses proches à la ville lorsqu'il occupe une position d'élu décisionnaire est aussi un nanti, qui profite de son statut..............Alors, que ces gens, qui prétendent défendre la justice sociale commencent par s'appliquer à eux-mêmes les principes qu'ils soutiennent.

Ce ne sont pas la suppression du bouclier fiscal ou la taxation de telle ou telle catégorie sociale qui permettront la sauvegarde du régime de retraite par répartition. Il faut pousser la réflexion au-delà des dogmes, caricatures et autres préjugés.

Notre position sur la retraite est qu'il faut maintenir le départ pour ceux qui le souhaitent à 60 ans, tout en permettant un libre choix pour ceux qui peuvent et souhaitent travailler au-delà de cette limite.

Il faut prendre en compte la pénibilité de certaines professions, mais il faut également rendre le système plus juste en appliquant les mêmes règles aux salariés du public et du privé.

Ensuite, la réforme doit passer par une réflexion d'ensemble sur le système des cotisations et prélèvements.

Il faut élargir l'assiette à d'autres revenus que ceux du travail...Il faut donc repenser la mécanique des pélèvements.

Une piste existe, nous l'appellerons Contribution Solidarité Retraite qui se substituerait aux prélèvements sur les salaires et charges employeurs.

Elle se formaliserait par une augmentation de TVA, uniquement sur les biens de consommations, hors énergie, alimentaire et prduits de première nécessité.

Certes, le prix se solderait par une augmentation de 2 à 5%. Mais en contrepartie, les travailleurs récupéreraient un peu plus de 6% de pouvoir d'achat

Mais pour oser celà, il faut du courage et une volonté innébranlable.

pour le "trio" Monnier/Wibaut/Lefèvre: 

 Ce groupe d'élus  s'oppose une fois encore sans proposer d'actions concrètes, si ce n'est la création d'un « pédibus », dont il n'en explique d'ailleurs pas le principe. Reprocher au Maire de n'avoir toujours pas réuni la commission Agenda 21 local, ne signifie pas que rien n'a été fait depuis deux ans en matière d'environnement ( exemple: la rénoation ubaine qui s'inscrit dans la démarche). Certes, ne pas en faire suffisamment est regrettable. Mais le leader de ce trio ne propose rien de sérieux et de tangible au travers de son discours creux et émaillé de contre-vérités, et dans lequel, il mélange environnement et débat démocratique participatif de la jeunesse, au travers d'assises. ( encore une idée qui n'est pas de lui, ni de son groupe ). Ecouter ce que les jeunes ont à dire est un travail de chaque jour, en allant à leur rencontre dans leurs quartiers. Les assises n'ont de sens que si cet exercice est pratiqué en amont. Pour autant, les assises sont comme les commissions, dans lesquelles, bien souvent, aucune décision concrète n'est prise. Cela sert surtout aux politiques pour endormir la conscience des uns et des autres, ou tenter de prendre le contrôle du débat démocratique et le travail des autres à leur compte, en en revendiquant la paternité. Enfin, ces élus parlent d'environnement. Ils ne sont même pas convaincus eux-mêmes par leur texte et leur discours, il suffit d'aller lire l'article ( dans un mauvais français ) de Mr Wibaut sur son site personnel et intitulé "mais après tout puisque le français est civique". C'est mieux qu'un long discours et symptomatique du double langage de ces élus. En conclusion, ne devraient-ils pas commencer par montrer l'exemple en matière d'environnement.

pour le duo Firrera/Brauchli :

 lui s'est contenté de transmettre un texte, sans aucun sens, avec un français que nous avons du mal à comprendre et émaillé de fautes. Les enseignants de la majorité municipale et les bons écoliers pourraient lui donner une note de 5/20 pour l'expression écrite et 8/20 pour l'orthographe( si l'on ne compte les fautes de frappes). Que penser de cette expression d'une opposition sans ligne directrice ??? En conclusion, un texte sans intérêt .

 

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Ajouter un commentaire